KikouBlog de Klem - Août 2010
Klem

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Août 2010

Footing sur l'île de Kho Samui Thaïlande

Par Klem - 18-08-2010 21:40:05 - 1 commentaire


Trois footing  sur l île de Kho Samui en  Thaïlande

 

4 août 2010

En fin d’après midi,  reposé, je m’élance pour un footing de 1h 45 minutes.

Je suis content d’être enfin à Kho Samui, destination enviée pour beaucoup.

Il fait chaud, plus de 30° avec une forte humidité, rendant difficile la séance.

De plus le parcours n’est pas des plus agréable , trottoirs  , magasins à proximité, etc…

La batterie de mon garmin est plus que faible, je ne peux pas enregistrer le parcours ni voir la distance parcourue. Je déclenche le chronomètre de mon téléphone.

En route quelques charmantes supportrices Thaï m’encouragent en m’ offrant leurs sourires, ou me faisant des signes avec leurs mains, elles doivent penser que je prépare le marathon de Kho Samui du 19 septembre prochain sans doute, ( je ne le dis  pas  à Josy, sinon elle ne m’aurait pas permis de courir le lendemain (rires)).

La nuit descend sur l’île, mon allure est plutôt faible, je retrouve des sensations après 15 jours d’arrêt total de course à pied.

Toutefois je dois durer, arrivé à l’intersection de Fisherman village, me sentant bien, je continue encore pendant deux kilomètres, puis je rebrousse chemin et rentre à l’hôtel, je suis satisfait de ma sortie, toutefois demain je partirai dans l’autre sens, à la recherche d’une route sans trottoir.

 

6 août 2010

De retour à Samui après une escursion en mer et après un repos d’une demie heure me voilà élancé dans un deuxième  footing d’une heure et quinze minutes, le long de la principale route de Samui.

Les conditions climatiques ne sont pas idéales, il fait chaud et humide, on transpire vite et abondamment. Le sol est meilleur que la veille, les bas côtés ne sont pas goudronnés, et il n’y a aucun trottoir. La foulée est plus aisée, je n’ai pas à me soucier où poser les pieds, je profite pleinement du paysage bien plus agréable que celui de la première séance.

La mer, là au détour du virage est une source de rafraîchissement  pour le regard, qui ne s’en lasse pas.

Sur le chemin du retour  le téléphone à la main je prends  quelques clichés, en souvenir de cette sortie insolite, j’apprécie  et je savoure  cette séance de course à pieds tranquille, que j’aurais aimé partager avec mes amis coureurs.

Sur la route , palmiers , bananiers , bougainvilliers agrémentent mon regard, le sourire me vient aux lèvres , preuve de mon contentement.

 

parcours gps  : voir entrainement klem demain je mettrai le lien

 

 

 

 

 

 

 

 

7 août 2010

Le soir venu après un court repos, me voilà  parti pour un troisième  footing  d’une heure et demi, le temps est idéal pour courir, l’averse menace, je passerais sûrement entre les gouttes.

Le garmin daigne enregistrer le parcours. Je suis en meilleure forme que les jours précédents et cela se sent dans la vitesse légèrement plus élevée.

Au bout de trois quart d'heures environ  je fais demi tour, la nuit est là à présent, mieux vaut être prudent avec de nombreux chiens , des scooters et des véhicules. Les routes de Kho Samui sont  les plus dangereuses de Thaïlande, donc mon attention est maximale.

J’aime bien courir de nuit, on se concentre davantage sur les bruits , les sons émis par les animaux , les odeurs qui flottent dans l’air.

C‘est le footing le plus agréable de la série de trois sur cette île, en approchant de la fin de cette séance, je me dis : j’ai de la chance d’être là  et ce footing, c’ est sûrement  l’un  des meilleurs de l’année !

 

Trois minutes après mon arrivée un déluge s’abat sur Kho Samui, quelle veine !!!

 

Adieu île paradisiaque, il y a beaucoup de français sur cette île, les uns y travaillent , les autres en tourisme , d’autres enfin à la retraite, pour la langue c'est pas top, on entend  parler souvent le français, mais on ne s’en plaindra pas ! 

 

Les photos ne sont pas sensationelles dommage 

Prochain billet : morceaux choisis tourisme en Thaïlande avec des photos plus jolies 

Voir le commentaire

Toutes ces choses qu'on s'est pas dites

Par Klem - 14-08-2010 18:41:01 - 4 commentaires

 

Depuis l'an 2000 et pour diverses raisons je me rends en Algérie, en vacances , voir ma famille, une semaine par an seulement.

En fait je pars ou je rejoinds ma mère  qui passe deux à trois mois par an dans son appartement d'un chef lieu de département.

Je loue une voiture et je m'occupe ainsi de la transporter afin qu'elle voit sa famille , ses copines, j'en profite pour voir mes cousins germains mes tantes ainsi que mes oncles.

La vie m'a éloignée mentalement parlant, de ma mère, il aura fallu la disparition de mon père avec qui je n'ai partagé que très peu de choses, pour me rapprocher d'elle.  Les rapports avec mon père étaient très distants.

Quand je suis dans l'appartement avec ma mère, je passe des heures à l'écouter parler ( elle est très bavarde).

 Elle me dévoile parfois sans qu'elle s'en rende compte ( peut être parce que nous sommes seuls) sa vie en Algérie pendant la guerre d'Algérie. Il me faut retenir mes larmes à l'évocation de certains fait d'armes de l'armée française qu'elle a subis pour me protéger.

D'autre fois, elle me raconte comment elle se privait de nouriture pour me la donner.

Toutes ces choses qu'elle ne m'a pas dites pendant un demi-siècle! Cela prend plus d'importance quand on a atteint un age de raison. 

J'aurai aimé pardonner à mon père certains des ses propos à mon égard et découvrir ce qu'a été sa vie de travailleur immigré. Je l'ai fait seulement quelques semaines seulement avant sa mort qui s'est produite en 2001.

En lisant le livre de Marc Levy : Toutes ces choses qu'on s'est pas dites cela m'a renvoyé à toutes ces choses qu'on s'est pas dites avec mon père.

 

 

Prochain billet plus gai à venir  : Footing à Kho Samui Thaïlande 

quelques photos d'Algérie

 

 

 

Constantine Préfecture

 

 

Palais Ahmed Bey

 

 

 Palais Ahmed Bey

 

 

Cèdre planté par Napoléon III dans le jardin d'Ahmed Bey Pacha ( gouverneur d'Algérie, avant la colonisation française)

 

 

 

 Tombeau de Nassimissa ( situé à 30 km de Constantine)

allié de Rome dont le petit fils Jugurtha entra en guerre contre cette même Rome

 

 

 

 

 

Azzaba sous préfecture de Skikda

 

Paysage de mon enfance où je suis né

 

 

Chemin d'où je suis parti avec ma mère ma soeur et mon frère pour la France, j'avais 5 ans...

 

 

 

Voir les 4 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 70115 visites